22/12/2006

Opéra-bouffe

3_liege_operaHier soir, j'ai assisté à l'avant-pemière d'Orphée aux Enfers à l'Opéra de Liège. J'ai mis un peu de temps à comprendre que l'appellation "avant-première" signifiait en réalité "répétition générale", ce qui ne devait pas changer grand chose puisque l'Opéra était plein à craquer. Sans jouer à la proute parisienne, je dois quand même dire que l'aspect "dernière répétition" était perceptible. La gestion de l'espace scénique par les danseurs, par exemple, devra être retravaillée aujourd'hui afin d'éviter un french can-can volant ce soir !

Offenbach fut l'un des premiers à dynamiser l'Opéra-bouffe en n'hésitant jamais à défaire quelque peu la mythologie. Il avait l'habitude d'ajouter aux récits classiques des allusions contemporaines qui parlaient au public et déclenchaient souvent rires et applaudissements. C'est aussi ce qu'ont essayé de faire Frédéric Roels et Claire Servais avec un succès mitigé. Adjoindre au personnage de l'Opinion publique une équipe de caméras renforcait évidemment le caractère actuel du propos. Mais fallait-il truffer le spectacle l'interjections wallonnes et de petites feintes parfois inaudibles pour autant ? Pourquoi pas ....

La touche humoristique wallonne aurait sans doute mieux fonctionné si les artistes s'étaient adressés à un public populaire plus habitués au théâtre wallon. Ici, chez les costards, j'ai eu le sentiment que la plupart des gags tombaient à plat dans un silence de mort. Personnellement, j'ai trouvé ça un peu triste dans la mesure où le but d'une telle adaptation d'Offenbach était clairement d'égayer la foule, de la faire battre des mains et se taper très fort les cuisses. Ce qui fut très peu le cas, malgré un final en apothéose au milieu des enfers.

Je suis sorti de l'Opéra avec un sentiment que j'éprouve souvent après ce type de spectacle. On sent bien les efforts des professionnels pour populariser l'Opéra, le rendre accessible et agréable pour un grand nombre. En cette période de Noël, le choix d'Offenbach devait permettre de s'adresser à un public sans doute moins éduqué à cet art. Un bien beau pari, je l'avoue. Mais, comme pour un récent "Mariage de Figaro" à la Monnaie, je suis très sceptique quant au pouvoir de séduction d'un tel spectacle sur un public peu rompu à l'exercice. En revanche, les vrais amateurs, les connaisseurs passionnés (je ne suis ni l'un ni l'autre) risquent d'avaler de travers les énormes ficelles "comiques" plâtrées sur l'original.

Au bout du compte, l'Opéra était blindé, plus une seule place disponible. On conclura donc en parlant de succès public, indubitablement. Je garde néanmoins l'impression que l'Opéra reste un art fort délicat à populariser. Je me dis qu'une petite éducation à cette discipline (via les médias, l'enseignement, ...) permettrait de donner au public quelques clés de compréhension sommaires et éviterait l'ajout parfois artificiel de gags lourdeaux à vocation popularisante.


Un très joyeux Noël à vous tous !

Artatum

12:17 Écrit par le temps passe, le reste reste. dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

Commentaires

Joyeux Noël Art ! Les avant-premières sont remplies de places gratuites en fait. C'est clair que les artifices populo passent totalement à côté de leur cible... L'éducation via l'école me semblerait efficace, parce que par les médias, cela semble encore trop élitiste.

Écrit par : Boudlard | 22/12/2006

mhm l'éducation via l'école ? on peut rêver ...bah c'est la période des rêves :)
Joyeux Noel à toi :)
bisous

Écrit par : bio | 24/12/2006

par l'école? donc je vais devoir retourner à l'école pour aimer l'opéra?
:-)

Écrit par : Phano | 27/12/2006

bhé je viens te souhaiter de passer une bonne fête ,bon passage à 2007 ,bon amuzz et tout :))
bisouus

Écrit par : bioz | 30/12/2006

scala alla scuola je suis pour!!! Une belle année jazz rien que pour toi!

Écrit par : melle bille | 01/01/2007

Oyé Que 2007 te soit douce et frivole à souhait, que l'aventure soit à chaque coin de voyage, que la lumière illumine tes jours, et la quinte flosch tes nuits.

Bonne année Art

Écrit par : Boudlard | 02/01/2007

TE SOUVIENS TU DE MOI?????????? bonjour

Te souviens tu de moi?????
je venais régulierement sur ton blog avant de subir une longue coupure internet pour travaux forcés sur ma maison !! aujourd'hui je revis mon ordi est à nouveau rebranché depuis plusieurs jours maintenant et je cherche tous ces blogs que je visitais !

voila donc j'en profite pour te souhaiter une tres bonne année 2007 ! qu'elle puisse t'apporter tout ce dont tu as toujours rêvé !!

tendrement, fanidole

Écrit par : FANIDOLE | 06/01/2007

Merci Ma chère Boud', bonjour ! Tu as raison, et puis l'opéra à la TV ça craint un peu je trouve... Par contre un petit docu de temps en temps sur une oeuvre ou un compositeur, je suis preneur.
Allons, bio, rêvons un peu ... ;)
Salut Phano ! Euh non, enfin si tu veux, pourquoi pas ? Sinon, tu prends ton courage à deux mains et un abonnement à la Monnaie... Et tu te jettes à l'eau :)
Bio, tu sais ce que je te souhaite hein ..
Miss Bille, comment va-t-on ? Que la tienne soit ludique et démesurée, nomade et hors du temps... qu'elle dure dix ans.
Une très belle année à toi aussi Boud' ! Merci pour tes voeux de quinte flush, moi qui n'ai jamais été très porté sur les grosses paires, ça me va tout à fait ! Que cette nouvelle année électorale ne t'écarte pas trop loin de ton blog !

Écrit par : artatum | 12/01/2007

Les commentaires sont fermés.